Histoire de La Réunion : d’où vient le nom de Sainte-Marie ?

Histoire de La Réunion : d’où vient le nom de Sainte-Marie ?

L’histoire de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption et de la chapelle Notre-Dame de la Salette, dédiées à la vierge Marie, est intimement liée à l’histoire de la commune de Sainte-Marie. La légende raconte qu’au XVIIe siècle, des pirates auraient promis de construire une chapelle dédiée à la vierge, s’ils parvenaient à survivre à un naufrage. 

Une histoire de pirates

Nous sommes en février 1667. A l’époque, l’île Bourbon ne compte qu’une centaine d’habitants, qui vivent surtout sur la côte Ouest, dans la région de Saint-Paul. Un bateau de pirates est pris en chasse par un navire de l’escadre de François de Lopis, marquis de Montedevergue, dont la flotte a été envoyée par Louis XIV et la Compagnie des Indes Orientales. 

En provenance de La Rochelle, cette escadre, qui se composait de 10 navires et près de 1600 hommes et femmes, est la seconde envoyée par le roi de France pour peupler l’île. A noter qu’à l’époque, il fallait près d’un an pour atteindre l’île Bourbon depuis la métropole. Aussi, à la fin du voyage, il ne restait plus que 6 navires et environ 1200 hommes, dont 200 malades.

Pourchassé par un navire de l’escadre, le bateau pirate se fracasse sur deux écueils, deux énormes rochers appelés le “Cousin” et “la Marianne”. Les flibustiers promettent alors à la vierge Marie de lui ériger une chapelle, à l’endroit où ils parviendraient à regagner le rivage. Toujours selon la légende, les survivants auraient alors tenu leur promesse et construit une chapelle dédiée à la vierge en 1676, avec les débris de leur embarcation. C’est ainsi qu’est née Sainte-Marie. Après s’être établi à Saint-Paul, les forbans reviennent ensuite régulièrement en pèlerinage à Sainte-Marie.

La chapelle blanche 

Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption, à Sainte-Marie
L’église Notre-Dame-de-l’Assomption se trouve dans le centre de Sainte-Marie

Une première “vraie” chapelle est construite en 1729, à l’endroit où se trouvait la chapelle des pirates. L’édifice, construit par Domingue Ferrero, sous l’impulsion d’Anne Mousse, est alors connu sous le nom de Chapelle Blanche. Elle est ensuite remplacée entre 1744 et 1785 par une église paroissiale, dans laquelle officie le père Bossu. Le curé bâtisseur travaille sur les plans de l’édifice, de style “Compagnie des Indes”, qui est aussi l’un des plus vieux lieux de culte de l’île. Il faut attendre 1790 pour que Sainte-Marie devienne officiellement une commune, dont le premier maire est Jean-Baptiste Deguigné. L’église paroissiale porte aujourd’hui le nom de Notre-Dame-de-l’Assomption.

La chapelle Notre Dame de La Salette

Eglise Notre-Dame de la Salette, à Sainte-Marie
Notre-Dame de la Salette se trouve face au front de mer de Sainte-Marie

La chapelle Notre Dame de La Salette, elle, a été construite par Jean-Bernard Rousseau, connu sous le nom de Frère Scubilion. Débarqué en 1833, il a marqué l’histoire de l’île en défendant la cause des esclaves, puis des affranchis pendant près de 34 ans. A l’époque, le Frère crée ainsi des classes pour instruire et évangéliser les esclaves. Le Frère Scubilion est affecté entre 1856 et 1867 à Sainte-Marie, où il finira ses jours à l’âge de 50 ans. Son mausolée se trouve à quelques mètres de la chapelle.

Il fait construire en 1864 un oratoire dédié à Notre-Dame de la Salette, apparue à deux enfants de l’Isère, en 1846. La première chapelle, en bois, est démolie pour être remplacée par une chapelle de style néogothique, autour de 1950. La façade avant comporte une niche qui abrite la Vierge ayant appartenu au Frère Scubilion. En 1989, lors de sa vue à La Réunion, le pape Jean-Paul II canonise frère Scubilion.

Aujourd’hui encore, la chapelle est un lieu de pélerinage, notamment pour la fête du 20 décembre, qui célèbre l’abolition de l’esclavage à La Réunion. Depuis peu, elle est aussi devenu le siège administratif de l’Eglise 2.0, un mouvement qui veut rendre l’église plus “jeune”, en organisant notamment sa présence sur les réseaux sociaux. Les messes sont programmées le dimanche à 18h.

https://www.facebook.com/Eglise2.0/videos/339335953642511/

lapetiteredac

One thought on “Histoire de La Réunion : d’où vient le nom de Sainte-Marie ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *