Le tour de l’île en van avec BlackSheep

Le tour de l’île en van avec BlackSheep

Le tour de l’île, c’est une véritable tradition créole. Les familles réunionnaises le font souvent en voiture, sur une journée, le dimanche. A l’occasion d’un reportage pour l’IRT (Ile de La Réunion Tourisme)*, lepetitchinois.re et moi avons tenté un tour de l’île un peu différent. Pendant trois jours, nous avons sillonné les routes de La Réunion en amoureux, avec l’objectif de nous arrêter dans chaque commune du littoral. Le tour de l’île fait environ 250 kilomètres, mais nous, entre les tours et détours, nous avons parcouru un peu plus de 400 kilomètres. Voici un petit aperçu de ce périple, avec mon journal de bord, et mon avis sur cette expérience en van. 

JOUR 1 : De l’Ouest au Sud

Du côté des plages

9 heures ​ : ​L’aventure peut commencer. ​ Franck nous attend, à la Saline-les-Hauts, pour récupérer notre van aménagé. Pendant près d’une heure, il prend le temps de répondre à nos questions. Et elles sont nombreuses, car c’est notre tout premier voyage en van. Règles de sécurité, conseils de conduite, utilisation des équipements à bord, spots pour pique-niquer ou dormir : tous les sujets sont abordés.

Franck nous fait ensuite faire un tour complet du van, et nous montre comment nous servir de tous les équipements. On découvre qu’il y a vraiment tout ce qu’il faut dans cette maison sur roues. Cuisinière, frigo, un vrai lit, du savon bio…et des toilettes sèches (ouf), tout y est​. Franck en profite pour nous partager ses bons plans et ses spots préférés.

Côté “paperasse”, l’était des lieux se fait sur une tablette, avec photos à l’appui, pour éviter les mauvaises surprises. L’appli Blacksheep possède également des conseils et vidéos. Nous voilà prêts à démarrer.

Plage de Trou d'eau à Saint-Paul
La Plage de Trou d’eau se trouve sur la commune de Saint-Paul

10h – 13 KM : Direction l’océan. ​Nous avons décidé de faire de tour de l’île en commençant par la côte Ouest. Premier arrêt: la plage de Trou d’eau, située sur la commune de Saint-Paul. C’est un spot idéal pour se détendre, mais aussi pour essayer toutes sortes d’activités comme le paddle ou le kayak transparent. L’eau du lagon est turquoise…c’est le bonheur. Nous prenons ensuite la direction de la commune limitrophe, pour se rafraîchir au snack de la pointe des Trois Bassins. On profite de la brise marine, assis sur le petit amphithéâtre de plein air.

12h- Pause à Saint-Leu. Sur la route de Saint-Leu, nous admirons les parapentistes, qui atterrissent directement sur la plage. Sur le front de mer, on achète un pain bouchon dans l’un des snacks. Prochaine étape : la Pointe au sel et le Souffleur. A cet endroit de la côté, l’océan vient se fracasser sur les anciennes coulées de lave. Il se fraye parfois un chemin à travers la roche, pour former des sortes de “geysers” spectaculaires.

Si vous avez le temps, visitez le Musée du Sel. Les dernières salines de La Réunion sont les vestiges d’une époque où l’île devait subvenir à ses besoins en sel. (Si vous avez envie de visiter d’autres musées réunionnais, rendez-vous sur l’article 11 musées à visiter à La Réunion) La commune voisine, Les Avirons est vite traversée : elle ne possède que 150 mètres de façade littorale.

Gouffre de l'Etang-Salé, ile de La Réunion
Le Gouffre est situé sur la commune de l’Etang-Salé, à La Réunion

15h30 – le sable noir de l’Etang Salé :  Nous arrivons ensuite au petit port de l’Etang-Salé, où il règne une atmosphère paisible. Je suis particulièrement fan de son ponton, et de sa plage de sable noir, encore plus belle à “l’heure dorée”. Nous prenons ensuite la direction du Gouffre. Cet endroit, les Réunionnais l’aiment autant qu’ils le craignent. Il tient son nom du couloir de lave dans lequel les vagues se brisent avec fracas. Les croix que vous verrez rappellent les disparus en mer…mais aussi les désespérés qui viennent ici mettre fin à leur jour…

Changement de programme

17h – 58 KM : L’appel à la prière à la Mosquée de Saint-Louis. ​ Il est pile poil l’heure de l’appel à la prière quand nous arrivons devant la mosquée Masdjid Mubarack, dans le centre-ville. Cette mosquée bleue, inaugurée en 2002, compte parmi les plus belles de l’île, avec son minaret de 33 mètres de haut.

Mosquée de Saint-Louis, Ile de La Réunion
La mosquée bleue de Saint-Louis est l’une des plus belles de l’ïle de La Réunion

18h – 67 KM : Coucher du soleil à Saint-Pierre. Sur le front de mer de Saint-Pierre, nous admirons le ciel qui s’embrase, autour d’un verre. Nous vivons le plus beau coucher de soleil de notre séjour. ​La capitale du sud est connue pour être particulièrement animée une fois la nuit tombée. Si vous aimez les bars et boîtes de nuit, c’est ici que vous trouverez votre bonheur.

21h30 – 108 KM : On va dormir à Saint-Philippe  ​Au moment de préparer notre itinéraire en van, nous avions prévu de dormir à Saint-Pierre ou à Grand’Anse. Mais quand Franck nous a parlé de son coup de coeur pour le Puits Arabe, à Saint-Philippe… ils nous a vraiment donné envie de choisir ce spot pour notre première nuit en van. Après notre verre à Saint-Pierre, nous avons donc décidé de changer nos plans. C’est là tout l’avantage d’un séjour en van !

Quand nous arrivons au Puits Arabe, il fait déjà nuit noire, et nous sommes seuls sur le parking. C’est l’endroit idéal pour tester la douche solaire ! En maillot, nous nous douchons à l’arrière du van, en utilisant les produits écologiques mis à disposition par Blacksheep. Il n’y a pas un nuage, et aucune pollution lumineuse… c’est notre première douche à la belle étoile ! Puis il est l’heure de lever le toit qui abrite notre lit…le confort est surprenant : on est presque comme à la maison, les étoiles filantes et le bruit des vagues en bonus!

JOUR 2 : Le Sud sauvage à la côte Est

Volcanique

Le Puits Arabe à Saint-Philippe
Lever de soleil au Puits Arabe, à Saint-Philippe

5h30 – 108 KM : Le soleil se lève au Puits Arabe. ​ Nous nous réveillons avec la pêche, même si dans la nuit, nous avons entendu pas mal de monde marcher autour du van, certains allant jusqu’à nous braquer leurs lampes torches dessus. Alors, moi, j’ai dormi comme une masse. Mais LePetitChinois.re a été réveillé quelques fois, mais il a vite compris que c’étaient plutôt des gens intrigués de voir un van garé à cet endroit.

Quand nous ouvrons les yeux, nous réalisons enfin où nous sommes. Arrivés dans le noir la veille, nous ne nous étions pas rendu compte de la beauté du lieu. Assis sur les anciennes coulées de lave, à l’ombre des vacoas, nous admirons le soleil qui semble sortir de l’océan, droit devant nous.

8h30 – 134KM : Retour à Saint-Joseph. ​ Après une douche et un petit-déjeuner qui a été l’occasion de tester nos tables et chaises, nous reprenons notre tour de l’île là où nous l’avions interrompu. Direction Saint-Joseph pour un arrêt à Manapany. Je m’offre un jus de goyavier, en admirant le bassin.

Puis nous partons à la découverte d’une autre curiosité géologique de l’île : le Cap Jaune. Une courte balade permet d’y accéder depuis la Marine de Vincendo, où nous faisons également une halte pour fouler la plage de sable noir. Après quelques minutes de marche, le Cap se dévoile. C’est la rencontre entre la lave et l’océan qui a donné cette couleur ocre à cette falaise de 50 mètres de haut. Petites précautions: la descente jusqu’à l’eau est raide.

La falaise du Cap Jaune à Saint-Joseph
Le Cap Jaune, à Saint-Joseph

12 h – 164 KM : La Case Volcan entre dans mon top des meilleurs restaurants de l’île ! C’est grâce à Franck, qui nous a conseillé cette adresse, qu’on a fait notre meilleur repas du séjour…sans doute l’un de nos meilleurs repas créoles à La Réunion ! La Case Volcan se situe à quelques mètres du début de la route des laves, au Tremblet. La particularité du restaurant, c’est de proposer aux clients de goûter à toute la carte avant de commander ! On déguste tous les jus et plats dans des petits verres et ramequins. Une fois qu’on goûté à tout, il ne reste plus qu’à choisir son plat préféré, qui fera office en plat de résistance.

Après avoir longtemps hésité, parce que TOUT était bon, je commande un boucané papaye, et monsieur un rougail saucisses. Pour le dessert, c’est glace au Dakatine, que l’on mange en blaguant avec le patron. La Case Volcan a beau être bien loin de ma case… je reviendrai, c’est sûr, c’est un vrai coup de coeur !

De Sainte-Rose à Bras-Panon

4h30 – 181 KM : Cap vers l’Est. ​ Après une balade digestive sur les coulées de laves, nous prenons la direction de Sainte-Rose. Cette région de l’île abrite de nombreuses églises emblématiques. Nous faisons d’abord un arrêt à Notre-Dame-des-Laves. L’édifice a été partiellement envahi par la lave lors d’une éruption du Piton de la Fournaise, en 1986. Mais ma préférée, c’est l’église de Sainte-Anne. Son architecture est comme l’île, métissée.

Arrivés à Saint-Benoît, nous faisons un arrêt chez Monsieur Lebeau, pour acheter un traditionnel poulet grillé. On est tout contents de lui expliquer que ce soir, nous dormons dans un van. Il faut dire que depuis le début du tour de l’île, beaucoup de gens nous questionnent quand ils nous voient nous garer! On se sent comme de grands aventuriers !

Poulets grillés à Saint-Benoît
Les poulets grillés de Monsieur Lebeau, sur la commune de Saint-Benoît

D’ailleurs, l’aventure de ce soir, c’est de grimper dans les hauteurs de Bras-Panon, à l’Eden, pour dormir au coeur du parc national de La Réunion. Et c’était la meilleure idée de ce séjour. Il n’y a absolument personne quand nous garons le van. C’est officiellement notre spot préféré du séjour.

JOUR 3: De l’est au Nord

5h30 -228 KM : ​La nuit a été magique. Je n’aurais jamais cru pouvoir aussi bien dormir dans un van. ​Contrairement au Puits Arabe, rien n’est venu troubler notre sommeil. Nous avons dormi comme des bébés, et nous sommes d’attaque dès le lever du soleil. Et quel spectacle ! De l’Eden, nous avons une vue sur l’ensemble de la côte Est, de Saint-Benoît jusqu’à Sainte-Suzanne. En redescendant vers la côte, nous nous arrêtons au point de vue pour admirer la Cascade du Chien.

9h30 – 243 KM De l’Est au Nord. ​Une fois arrivés sur le littoral, nous partons à la découverte des temples hindous de Saint-André. Cette commune de l’Est, où les Réunionnais d’origine tamoule sont nombreux, abrite des temples colorés incontournables, comme ceux du Colosse et de Petit Bazar.

Temple hindou de Saint-André
Les temples hindous sont nombreux à Saint-André

Nous poursuivons la balade vers Sainte-Suzanne, où nous faisons une halte à la fameuse cascade Niagara. Facilement accessible, c’est un endroit idéal pour admirer l’une des plus belles cascades de l’île. A quelques kilomètres se trouve le Phare de Bel l’Air, le dernier de l’île.

Nous prenons ensuite la direction de Sainte-Marie, à travers les champs de canne. A Saint-Denis, nous faisons une halte au Barachois puis dans la rue de Paris, pour admirer les cases créoles traditionnelles.

Les derniers kilomètres

12h – 275 KM​ Pour rejoindre la côte Ouest, nous décidons de passer par la route de La Montagne. Nous décidons de mettre le Van à l’épreuve des virages en épingle de cette route mythique. Nous profitons des arrêts aménagés pour admirer la vue imprenable sur Saint-Denis.

Il est déjà 14 heures quand nous nous garons au Domaine Fleurié pour un déjeuner et faire une sieste dans la fraîcheur des hauts. Reposés, nous reprenons la route direction La Saline, pour retrouver Franck.

Nous avons juste le temps de faire un passage dans les villes de la Possession et du Port. Une dernière halte à l’Étang Saint-Paul, à l’ombre des cocotiers, et il est déjà l’heure de rendre les clés du van.

17h – Retour à la case départ​. Avec nos tours et détours sur l’île, le compteur affiche presque 400 kilomètres de plus au compteur ! Nous retrouvons Franck, à qui nous sommes ravis de raconter nos aventures…en attendant les prochaines !

Louer un van aménagé: questions pratiques et retour d’expérience

Quel itinéraire pour un roadtrip en van ?

Ce tour de l’île en van a été une super aventure. Avec le recul, il nous aurait fallu un peu plus de temps, ou alors moins d’étapes pour profiter au maximum de chaque spot. Pensez-y si vous prévoyez de suivre le même itinéraire que nous. Si vous êtes à la recherche d’autres idées de parcours, Brice, de Travels Gallery, a également testé les vans de Blacksheep. Flo et Yo, de La Vie en Mauve, et Lee, de Into Ze Wild, sont les pros du voyage en van en famille. Enfin, les amoureux de Ze Caillou parcourent également les routes de l’île et du monde en van. Pensez également à consulter la liste des événements culturels qui rythment l’année à La Réunion, et qui pourrons vous aider dans vos choix d’itinéraires.

Combien ça coûte ?

Blacksheep possède plusieurs types de van, selon vos envies ou le nombre de voyageurs. Les véhicules les plus petits, adaptés pour deux personnes, coûtent environ 90 euros par jour. La taille au-dessus, avec notamment les vans qui disposent d’une tente sur le toit, coûtent environ 110 à 120 euros par jour. Le California, qui est le modèle que nous avions, coûte environ 140 euros par jour. Même si nous n’étions que deux pour cette expérience, il est adapté pour un roadtrip à 4.

Je trouve le tarif compétitif si on le compare avec ce que pourrait vous coûter la location d’une voiture + une nuit dans un logement/hôtel. Le seul truc qui nous a inquiétés pendant le voyage, c’est la caution, qui est assez conséquente (2500 euros). Du coup, on a fait biiiiien attention pendant tout le séjour, et on l’a récupérée en entier, au moment de rendre les clés à Franck. D’ailleurs, prévoyez un peu de temps, avant la remise des clés, pour donner un coup de propre au van.

Est-ce que c’est confortable ?

Nous avons été agréablement surpris par le confort à bord. Le lit du California est un vrai lit, où j’ai dormi comme un bébé. Le fait d’avoir le couchage en haut était hyper pratique car nous n’avions rien à ranger dans l’habitacle. La cuisine est équipée d’un évier, de plaques de cuisson et d’un frigo. Tout est miniature, mais très pratique pour se faire à manger n’importe où. Il ne reste plus qu’à s’installer à l’intérieur, ou à sortir les tables et chaises pour l’extérieur.

Au passage, les liquides vaisselle, gels douche et shampoing mis à dispo dans le van sont tous bio. Aussi, vous pouvez vous doucher en extérieur sans polluer. La douche solaire et les toilettes sèches sont très pratiques, il faut juste se trouver un coin suffisamment isolé. Et pour les plus pudiques, le livret mis à disposition par Blacksheep répertorie les endroits où l’on peut trouver des sanitaires publics.

Comment choisir son spot pour dormir ?

En matière d’autorisations, il n’y a actuellement pas de législation spécifique aux vans à La Réunion. Vous pouvez donc dormir dans votre van partout où vous êtes autorisés à stationner un véhicule. Vous devez juste respecter le code de la route, les limites des propriétés privées, ainsi que la réglementation de l’ONF et du Parc National.

Nous avons suivi des conseils de Franck et d’autres voyageurs pour choisir les endroits où nous allions dormir. Objectif : trouver d’un coin tranquille, et forcément, c’est plus facile à trouver dans les Hauts de l’île. Nous avons ainsi été moins dérangés à l’Eden qu’au Puits Arabe. Sachez également qu’à La Réunion, le pique-nique étant une tradition bien ancrée, si vous vous garez à proximité des kiosques et aires de pique-nique, vous risquez d’être réveillés très très tôt le matin.

Evidemment, veillez à respecter les endroits où vous faites une halte, en ramenant vos déchets. J’ai d’ailleurs apprécié que Franck et Vincent passent du temps à sensibiliser les voyageurs sur le respect de l’environnement, et prévoient des solutions pour limiter leur impact écologique.

Où trouver de l’eau et des sanitaires ?

On trouve de l’eau et des sanitaires sur les aires de pique-nique, à proximité des postes de secours des plages surveillées, mais aussi près des rondavelles. Pensez aussi aussi aux stations services… et aux cimetières ! Enfin, dans notre van, nous avions des toilettes sèches, très utiles quand vous êtes en pleine nature !

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire !

*Ce reportage a été initialement réalisé pour l’île de La Réunion Tourisme. Retrouvez l’article et la vidéo réalisés pour la rubrique Expériences. Comme toujours, je ne partage cette expérience que parce qu’elle m’a réellement séduite. 

lapetiteredac

2 thoughts on “Le tour de l’île en van avec BlackSheep

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *