Découvertes réunionnaises La côte Ouest Ville par ville

Bassin Bleu: Connaissez-vous ce tunnel de lave de l’Ouest ?

Quand on parle des tunnels de lave de La Réunion, on pense le plus souvent aux galeries qui se situent sous les anciennes coulées du Piton de La Fournaise, dans le sud de l’île. Mais saviez-vous qu’il est aussi possible d’explorer les anciennes coulées du Piton des Neiges ? C’est ce que j’ai découvert grâce à  Sébastien, de Ricaric*. Rendez-vous sur la commune de Saint-Paul, pour découvrir l’un des plus grands tunnels de lave de l’île.

Nous nous dirigeons ensemble vers le Bassin Bleu, à ne pas confondre avec celui de Sainte-Anne. Ce bassin-là est situé dans le cours de la ravine Saint-Gilles. Première particularité du tunnel du Bassin Bleu: l’accès se fait après en escaladant une paroi de 6 mètres, à la verticale. Sébastien installe une “via cordata“, et je me hisse tant bien que mal jusqu’à l’entrée du tunnel – la dernière fois que j’ai fait de l’escalade, c’était en 6e.

Une fois en haut, il est temps d’allumer la frontale et de s’engouffrer dans le tunnel. Les premiers mètres se font accroupis et, même si le plafond est assez bas, on est loin d’être à l’étroit. Très vite, je découvre des galeries immenses de ce tunnel, né d’une éruption du toit de l’océan Indien, il y a des dizaines de milliers d’années.

Le trésor de la Buse

Autre passage marquant de cette balade dans les entrailles de l’île : l’arrivée à un boyau, un passage étroit d’une quinzaine de mètres, qu’il faut franchir à quatre pattes. La roche volcanique craque sous mes gants et mes genouillères, et je me faufile, parfois presque à plat ventre. C’est la première fois que je me retrouve dans un espace comme celui-là, étroit, froid, obscur, humide. Les sensations sont incroyables.

De l’autre côté du boyau, on retrouve rapidement des espaces volumineux, et je découvre une autre particularité de ce tunnel : par endroit il est tout blanc, et on distingue des stalactites de calcite et des concrétions de magnésite. On remarque également quelques inscriptions : la plus ancienne date de 1494. Les premiers a avoir exploré ce tunnel pourraient donc être les premiers navigateurs qui ont fait escale sur notre île. A un endroit, on repère même des outils. “Je suis persuadé que des gens sont venus ici dans l’espoir de trouver le trésor de la Buse“, confie Sébastien.

La progression se termine sur un bouchon de lave, et nous prenons quelques minutes pour déguster un thé aux épices. Sébastien nous le sert, puis nous invite à éteindre nos frontales, pour savourer un moment en silence, dans l’obscurité la plus totale. Il est temps de faire demi-tour, par le même chemin. Et pour descendre du tunnel, cette fois, c’est une tyrolienne qui nous attend ! Une petite descente de 30 mètres, au dessus du bassin.

Ce que j’ai aimé : le fait de faire une activité 3 en 1, qui mêle escalade, spéléologie et tyrolienne. Sébastien est également très prévenant, ce qui est rassurant si l’on a un peu d’appréhension. Ce passionné m’a aussi appris énormément sur ce milieu fragile et sur l’histoire géologique de La Réunion. Bref, je recommande vraiment cette sortie !

PRATIQUE
Horaires : RDV 9h – 12h30 . Le point de rendez-vous se situe au Village Artisanal de l’éperon
A prévoir : Une paire de chaussures, un pantalon (pour éviter les égratignures dans les passages étroits), 1l d’eau par personne, un petit sac à dos, et surtout des affaires de rechange !
Tarif : 50€/adute – 35€/enfant de moins de 12 ans ( la sortie est accessible dès 8 ans)

Détails et résas sur le site de l’Ile de La Réunion Tourisme

 

APERCU EN VIDEO – Vidéo réalisée pour le compte de l’IRT

*Cette activité a été réalisée dans le cadre d’un reportage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *