Fêtes et évènements

Dipavali et Holi : Saint-André fête la lumière et les couleurs

Du 27 au 30 octobre 2016, la ville de Saint-André a célébré le Dipavali. Si le Dipavali est une fête religieuse pour les Réunionnais de confession tamoule, elle est aussi l’un des événements les plus populaires, chacun prenant part à la fête, quelque soit sa religion. Pour preuve, plus de 20 000 personnes se sont pressées pour admirer chars illuminés et danseurs, samedi 29, et pour se jeter des poudres colorées, dimanche, pendant la “Holi”.

A noter que Dipavali et Holi n’ont a priori rien à voir.

Le Dipavali, d’abord, est une fête nationale en Inde, célébrée de façons différentes selon où l’on se trouve dans la péninsule. Littéralement, le dipavali est la fête des lumières:  le mot dipavali vient du sanskrit “Deebam”, qui signifie “lumières”.

En Inde du Nord, Diwali s’appuie sur le Ramayana et les aventures de Rama et Sita. Dans le Sud de l’Inde, d’où sont originaires les ancêtres des Malbars de La Réunion, le Dipavali marque le jour de la victoire du bien sur le mal, représentée par la lumière, la prospérité et incarnée par la déesse Lakshmi. A cette occasion, la tradition veut donc que les fidèles se lèvent tôt, vers 3 heures du matin, prennent un bain avec de l’huile et sésame, portent des vêtements neufs, se rendent au temple et prient, et décorent leurs maisons de rangées de lampes.

Petit aperçu en images :

Le ou la “Holi” est une fête religieuse généralement célébrée dans le Nord de l’Inde pour fêter l’arrivée du printemps. A La Réunion, cette tradition est revenue à la mode au même moment que les films Bollywood, explique l’association Holi Holi. Du coup, à chaque fête tamoule, l’association organise une bataille de poudres colorées, juste pour s’amuser. Dimanche 30 octobre, je me suis prêtée au jeu, et j’en ai pris plein les yeux, au sens propre comme au figuré !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *